Couture·Non classé

J’ai testé un cours sur Artesane

Artesane_Mademoiselle_Bli_Veste_Tailleur_Pauline_Alice_06

Courant février, la société Artesane m’a contactée afin que je donne mon avis sur un de leurs cours. J’étais libre de choisir celui que je voulais. J’ai donc opté pour le cours de Pauline Alice, Apprendre à coudre une veste tailleur, ce qui me permet aujourd’hui de vous donner un avis bien plus étayé que précédemment. En effet, il y a quelques semaines, j’ai mentionné ce cours dans un article consacré aux techniques tailleur, car a priori, il pouvait constituer une bonne introduction pour toutes celles ou ceux qui souhaiteraient améliorer le rendu de leurs vestes ou de leurs manteaux fait-main et qui sont allergiques à l’anglais.

Lorsqu’Artesane m’a contactée, j’ai d’abord pensé réaliser la veste Saler en suivant le cours de Pauline Alice. Néanmoins, j’avais déjà dans mon stock un patron similaire, le Mc Call’s 6172 reçu lors de l’achat du cours Jacket Fitting Techniques donné sur Craftsy  par Pam Howard. J’ai donc réalisé ce modèle en m’appuyant sur ce cours ainsi que sur ceux de Pauline Alice et d’Alison Smith, Essential Guide to Tailoring : Structure and Shape qui ma foi m’a un peu déçue. J’en  parlerai plus en détail dans un prochain article.

Mais revenons à Artesane !

logo_artesane-site-72-450x210

Dans le monde francophone, à ma connaissance, il n’existe que deux plateformes de cours en ligne, Artesane, société française et Makerist, société franco-allemande. Je vous ai parlé de Makerist ici et .

Artesane se positionne comme le pendant francophone de Craftsy dans le domaine des arts créatifs en proposant des cours de tricot,  de broderie, de crochet et de couture. La plupart du temps, les professeurs sont des créatrices de patrons indépendants (République du Chiffon, Aime comme Marie, Pauline Alice…) ou encore des personnalités incontournables des réseaux sociaux comme Lise Tailor, Zak a dit, Morganours…

N.B. J’ai envoyé cet article à Artesane avant sa publication. La société a fait preuve d’ouverture face à mes différentes remarques. De toute évidence, elle ne se repose pas sur ses acquis. J’ai inséré en italique les précisions que m’a fournies Artesane suite à la lecture de mon texte.   

Artesane_Mademoiselle_Bli_Veste_Tailleur_Pauline_Alice_05

Le cours

Pauline Alice nous initie aux techniques tailleur modernes en s’appuyant sur la réalisation d’un de ses modèles, la veste Saler (à noter que ce patron n’est pas fourni). Il s’agit donc quelque part d’un sew-along en vidéo. Néanmoins, le titre, Apprendre à coudre une veste tailleur,  sous-entend que ce cours a un côté plus universel : le savoir-faire montré dans la vidéo peut donc convenir à d’autres modèles de vestes tailleur que la veste Saler. On verra plus loin que ce n’est pas le cas à 100 %.

Le cours d’une durée de plus de 3h30 est découpé en huit leçons qui abordent toutes les étapes nécessaires à la réalisation d’une veste :

Leçon 1 – Les fournitures et les pièces du patron.
Leçon 2 – Les devants, pose de l’entoilage.  Qui dit techniques tailleur modernes, dit entoilage thermocollant.
Leçon 3 – Les poches, poches passepoilées à rabats.
Leçon 4 – Le corps de la veste, dos et côtés.
Leçon 5 – Les manches tailleur, fente boutonnée, cigarette de manche, épaulette.
Leçon 6 – Le col, montage du col et de la parementure.
Leçon 7 – La doublure, assemblage de la veste et de la doublure, glaçage.
Leçon 8 – Boutonnières et boutons, repassage final.

Le découpage du cours est donc cohérent et les principales difficultés liées à la réalisation d’une veste tailleur y sont abordées puisque la Saler comporte des fentes aux manches, un col avec revers et des poches passepoilées avec rabat.

IMG_9371
Réalisation de la poche passepoilée à rabat.

Pauline Alice s’exprime avec aisance et naturel.  Sa voix est en plus très agréable. Le seul reproche qu’on pourrait lui faire, c’est un léger manque de peps. Elle est très appliquée et l’ensemble pourrait sembler trop scolaire à certain(e)s.

Si vous n’avez encore jamais cousu de poches passepoilées, de col tailleur… que vous n’y connaissez rien en entoilage, ce cours vous sera d’une grande utilité. En effet, Pauline Alice nous propose une version simplifiée des méthodes tailleur modernes. Le travail reste certes long, mais beaucoup moins que si vous suiviez les techniques décrites par Alison Smith dans le cours sur Craftsy cité plus haut.

Artesane_Mademoiselle_Bli_Veste_Tailleur_Pauline_Alice_03
Mise en forme du revers avec une fine bande de thermocollant afin que le revers « s’enroule » naturellement.

Néanmoins, j’aurais apprécié que Pauline Alice introduise son cours en le resituant dans le monde des techniques tailleur et qu’elle justifie certains de ses choix : Pourquoi parle-t’on de techniques modernes ? Pourquoi utiliser de l’entoilage thermocollant ?  Cela lui aurait pris tout au plus 5 minutes et cela aurait permis aux gens de savoir qu’il existait aussi d’autres méthodes que celle proposée dans ce cours.

D’autre part, un autre point me titille, c’est le caractère universel du cours. Pour la réalisation, OK. Mais pour l’entoilage, je n’en suis pas si certaine. Pourtant, c’est un point essentiel dans le cadre d’une veste puisqu’il va la structurer.  Pauline Alice ne donne aucune explication sur la façon dont on peut procéder pour dessiner les pièces d’entoilage, car elles font parties des pièces de patron de la veste Saler. Mais alors, comment font les gens qui n’ont pas ce patron ? Certains penseront que je suis sans doute trop tatillonne, mais j’apprécie lorsque les choses sont précises et j’aime qu’on les contextualise !

Réponse d’Artesane sur les techniques d’entoilage : pour être tout à fait honnête nous n’avons jamais eu de retour dans ce sens, nous ne pouvons malheureusement pas modifier la vidéo par contre nous pouvons modifier les descriptifs de cours lors de l’achat. 

L’interface

J’ai visionné le cours à la fois sur mon IPad mini première génération, sur mon IPhone 6 et sur mon ordinateur portable. Selon mon expérience, c’est ce dernier canal qu’il faut privilégier, car il offre toutes les options de navigation (avec l’IPad mini, c’était catastrophique, mais il est limite obsolète maintenant). J’ignore à l’heure actuelle, si Artesane envisage un jour de développer une application qui faciliterait la consultation des cours sur les appareils mobiles.

Artesane_Mademoiselle_Bli_Veste_Tailleur_Pauline_Alice_01
Navigation via l’accès direct au chapitre.

La navigation est très agréable et se fait via une barre de défilement et un accès direct aux chapitres. L’interface mémorise l’endroit où vous vous êtes arrêté lors de votre dernière connexion.  Comme sur Craftsy, vous pouvez prendre des notes et posez des questions au professeur.

Bref, j’ai été conquise par l’interface même s’il y a des progrès à faire concernant le visionnage sur les appareils mobiles.

Artesane_Mademoiselle_Bli_Veste_Tailleur_Pauline_Alice_02
Barre de défilement et module pour poser des questions à droite.

La réalisation

Mon plus grand bémol concerne ce que je vais appeler « la réalisation ». Maintenant ce sont des détails, mais à la longue, ils peuvent vite être agaçants lors du visionnage de la vidéo.

  • Dans le premier chapitre, il y a des problèmes récurrents de synchronisation entre les caméras et Pauline Alice : la direction vers laquelle elle regarde, ce qu’elle montre.
IMG_9332
Prise de vue depuis la caméra posée devant la machine à coudre.
  • Personnellement, je trouve qu’il faudrait peut-être revoir les angles sous lesquels les gestes sont filmés. Souvent on devine les gestes, mais on ne les voit pas clairement : par exemple, la main gauche masque régulièrement ce que fait la main droite. D’autre part, je m’interroge sur l’utilité de la caméra posée devant la machine à coudre.

Réponse d’Artesane sur le positionnement des caméras : depuis le tournage de ce cours nous avons ajouté deux caméras, et avons modifié nos standards de tournage pour que le travail soit plus visible pour les élèves. 

  • Enfin, c’est vraiment un détail, mais j’ai trouvé cela peu pratique. Pourquoi avoir rangé la centrale vapeur sur le sol ?
IMG_9369
Se baisser à chaque fois pour prendre et remettre le fer à repasser est peu pratique…

Conclusion

Alors est-ce que je recommanderais ce cours ?

Oui, je conseillerais ce cours aux personnes qui n’ont jamais cousu de veste tailleur. Pour plus d’efficacité et de facilité, je leur recommanderais vraiment de partir du patron de la veste Saler. Au niveau réalisation (poches passepoilées, col…) nul doute que ce cours sera un réel plus.

Par ailleurs, la méthode d’entoilage proposée par Pauline Alice, même si elle est simplifiée, donne de très bons résultats au niveau du tombé de la veste, comme en témoignent les différentes réalisations de ce patron. Néanmoins, les personnes qui souhaitent aller plus loin ou qui ont l’habitude des cours sur Craftsy risquent de rester un peu sur leur faim.

J’espère en tout cas que dans un futur proche, en couture, Artesane nous proposera des cours d’un niveau technique plus poussé à l’instar de ce que l’on peut trouver sur Craftsy, tout en gardant bien sûr des offres « grand public ».  Sur ce point, voici pour clôturer la réponse d’Artesane : Nous essayons progressivement d’augmenter le niveau et de créer un niveau expert. A suivre donc !

A bientôt !

Mademoiselle Bli

Publicités

12 réflexions au sujet de « J’ai testé un cours sur Artesane »

  1. Un grand merci pour ce retour. Cela faisait longtemps que j’attendais de lire un article comme le tien au sujet des cours Artesane : à la fois honnête et bien documenté. J’ai testé plusieurs cours chez Craftsy et j’en ai été généralement très satisfaite. J’attends d’avoir d’autres retours sur Artesane avant de me lancer. Merci encore, j’ai lu ton article avec beaucoup d’intérêt!

    Aimé par 1 personne

    1. En rédigeant cet article, j’espérais avoir des commentaires de ce type. On trouve très peu d’avis sur Artesane, et ceux qui existent sont généralement calqués sur le même moule. Ton commentaire me fait donc vraiment plaisir.

      J'aime

  2. Le commentaire «nous n’avons jamais eu de retour en ce sens» de la part d’Artesane me déçoit. L’art et la manière de faire culpabiliser le client qui ose émettre un avis mitigé sur un produit ! Une technique commerciale vieille comme le monde …

    Aimé par 1 personne

  3. j’ai suivi ce cours pour réaliser la veste Saler car j’avais déjà le patron et j’avais peur de me lancer toute seule, et j’ai beaucoup appris car je n’avais jamais réalisé de col tailleur (sauf avec les explications burda), de poches passepoilees à rabat ainsi que l’utilisation des cigarettes de manches. J’ai été gênée quelques fois de ne pa bien voir certains détails. J’espère aussi qu’Artesane proposera des cours plus poussés. Merci pour ton article !

    Aimé par 1 personne

  4. Merci pour cette critique constructive , une des seules quej’ai pu lire sur les cours d’Artesane.
    Je n’ai pas testé ce cours mes celui des elastiques et des cours de broderies, oar contre j’ai de nombreux cours Crftsy a mon actif.

    Je suis d’accord avec toi pour la réalisation je trouve que c’est le gros point negatif. en broderie les videos sont parfois catastrophiques. la realisation ne montre pas les points effectués par mauvais cadrage, il existe un délai entre ce que le commentaire et le zomme de la camera (alors que tout ceci peut etre facilement coupé au montage)
    Par contre le fond est interessant plutot bien expliqué, pedagogique.

    Par contre le cours sur les elastiques, j’ai trouvé que c’etait du placement de produit France Duval.
    Je pensais avoir un cours pour différencier les elastiques (il est evoqué des differences entre les elastiques tissés ou tresses mais pas comment les reconnaitre ou les coudre)
    Il n’existe pas d’explications pour utiliser tel ou tel point (droit ou zig zag) pour telle utilisation. C’est juste une démonstration pour ce type de jupe etc…TRes tres déçue, alors que partout sur la blogosphere les commentaires étaient dithyrambiques.

    Merci de cette honneteté,

    Ciloun

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour,
    Merci pour ce commentaire très bien conçu des vidéos Artisane. J’ai regardé le cours gratuit pour me faire une idée : j’ai appris de nombreuses choses et j’en suis ravie. Mais la caméra est mal placée pour les détails difficiles comme la pose de la fermeture invisible. La couleur du tissu ne permettait pas de bien voir. Je n’ai pas envie d’acheter un cours et c’est dommage, car malgré tout, les idées sont bonnes. Le travail accompli est très opportun pour celles qui sont isolées et loin de tout environnement « couture ». Peut-être les améliorations souhaitées viendront rapidement. Merci encore pour votre jugement calme et serein.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s