Couture·Non classé

Nouveau cours sur Makerist : Coudre les hauts en jersey

Hello !

Je reviens vers vous avec un compte-rendu sur le nouveau cours disponible sur Makerist.fr, Coudre les hauts en jersey. Pour rappel, Makerist, c’est une plateforme de cours en ligne autour du tricot, du crochet et de la couture, mais également un site de vente en ligne qui propose des patrons, des revues, des tissus, de la mercerie et enfin, une galerie de projets réalisés à partir de patrons ou tutoriels « Makerist ».

mademoiselle_bli_makerist_03

Au mois de novembre dernier, j’ai eu l’occasion de tester Devenez des pros de la couture. Je vous en parle d’ailleurs dans cet article. Le mois suivant, j’ai profité d’une promo pour acheter le cours sur la surjeteuse, car la formatrice y utilise la même surjeteuse que moi : je dispose donc maintenant d’un mode d’emploi complet en vidéo pour ma machine !

Comme dans le cadre de mon précédent article, il s’agit d’un partenariat, c’est-à-dire que le cours, Coudre les hauts en jersey, m’a été offert. En échange, Makerist m’a demandé de rédiger un article afin de vous faire part de mon opinion positive ou négative sur le cours.

Le pitch :

Tu apprendras à travailler différents types d’encolures, à coudre de belles emmanchures, et tu sauras quels types d’ourlets réaliser pour tes projets. Les différentes options, techniques et astuces te seront montrées par ton animatrice, Swantje, et seront mises en pratique sur deux projets dont tu pourras suivre la réalisation : un t-shirt pour hommes et un tshirt pour femmes. A la fin du cours, tu auras en tête tout ce qu’il faut savoir pour coudre le jersey et tu pourras facilement piocher parmi les techniques exposées pour réaliser avec succès tes projets à venir !

Vous trouverez une petite vidéo de présentation sur Youtube.

Le prix

A plein tarif, ce cours coûte 34,90 €, satisfait ou remboursé.

Jusqu’au 30 janvier 2017, Makerist vous offre une réduction de 30 % sur l’ensemble de son catalogue de cours en ligne avec le code promo suivant :
couturejerseyx1t

Si une réduction a lieu sur un cours, procédez à deux achats distincts : l’un avec le code de 30% sur les cours non soldés, l’un sans le code de 30% sur les cours soldés.

N.B. L’offre « satisfaite ou remboursé » demeure valable avec le code promo 😉

La formatrice

Swantje Wendt est une couturière allemande. Elle donne plusieurs cours sur Makerist dont, celui sur la surjeteuse. Je l’ai trouvée plus « pétillante » que l’instructrice de mon précédent cours, Steffi Falk.

swantje

Le public

Ce cours est destiné avant tout aux personnes disposant d’une surjeteuse, même si techniquement quasiment toutes les coutures peuvent être réalisées à la machine à coudre traditionnelle. En effet, l’animatrice passe régulièrement d’une machine à l’autre, et visionner la vidéo sans posséder de surjeteuse pourrait à mon sens être très frustrant. Quant à la recouvreuse, elle n’est utilisée que dans un seul épisode et n’est donc pas du tout indispensable.

Lorsque j’ai enfin eu une surjeteuse il y a près de deux ans, j’aurais aimé pouvoir me reposer sur un cours de ce type, d’autant plus que je n’avais encore jamais cousu de tissus stretch auparavant. Coudre les hauts en jersey  s’adresse donc à la fois aux débutants dans la maîtrise des matières extensibles et aux personnes un peu plus aguerries dans le domaine.

mademoiselle_bli_makerist_jersey_revers
Réalisation de revers pour les manches du t-shirt homme.

Le contenu

Le cours dure près de 5 heures et est réparti en 12 épisodes. L’animatrice parle allemand, mais le cours est entièrement doublé en français. Personnellement, je trouve qu’on s’y habitue très vite, même s’il faut quand même reconnaître que la voix off est un peu monotone.

Dans un premier temps, la formatrice évoque brièvement les types de jerseys les plus courants pour ensuite passer à la coupe.  Vient ensuite la réalisation du t-shirt homme avec un empiècement en pointe et une encolure en V suivi d’un débardeur femme avec un empiècement rond et des formes très échancrées à border. Attention ! Les patrons des deux hauts ne vous sont pas fournis.

Les chapitres sont détaillés ici.

De manière générale, l’animatrice met bien en évidence les points sur lesquels il faut faire attention. Elle prend son temps et son discours est très pédagogique, le cadrage permet en outre de bien visualiser ces gestes.

mademoiselle_bli_makerist_jersey_arrondi
Le débardeur femme est ses découpes très échancrées.

Les points forts

  • Le cours démontre bien la complémentarité surjeteuse / machine à coudre pour réaliser un vêtement avec de belles finitions. Lors de mes débuts avec la surjeteuse, je m’imaginais que je pouvais obtenir le même degré de précision avec elle qu’avec ma machine à coudre traditionnelle. Or, mis à part pour les couturières expertes, c’est pratiquement impossible à mon sens.
  • Les pas à pas concernant les différents types de bordure : en V, à cheval, avec un biais élastique, rabattue sur l’envers… Ce sont des techniques difficiles à maîtriser, car leur succès dépend de plusieurs variables : élasticité du jersey, type de bordure choisie, expérience de la couturière avec sa surjeteuse…
  • Les explications très détaillées concernant la couture d’empiècement rond ou en pointe. Ces « formes extrêmes » exige un certain savoir-faire afin d’être cousue correctement. Là encore, la formatrice prend bien son temps pour vous décrire les techniques.
  • La réalisation d’un ourlet à l’aiguille jumelée.

mademoiselle_bli_makerist_jersey_v

mademoiselle_bli_makerist_jersey_pointe
Photos ci-dessus : Réalisation d’un col V.

Remarques

  • Le point faible le plus important à mes yeux est celui-ci : la formatrice évoque à peine le problème des raccords entre des coutures qui se croisent, comme celles que l’on peut trouver sous le bras. Elle souligne bien le fait qu’il faut être attentif à faire correspondre les coutures, mais elle ne dit pas comment le faire et lorsque l’on voit la vidéo, on a l’impression que cela va de soi, alors qu’en réalité, ce n’est pas du tout le cas.
  • Certains termes ne sont pas traduits correctement : ainsi, la recouvreuse est traduite par son terme anglais, coverlock. Mais bon, c’est du pinaillage et cela ne nuit en rien à la compréhension du cours.
  • C’est encore un détail, mais à plusieurs reprises, je me suis fait la réflexion que la formatrice ne sécurisait pas assez ces coutures à la surjeteuse au début et en fin de couture. Maintenant, peut-être que la plupart des couturières ont tendance à couper leur fil de chaînette presque à ras ?
  • Enfin, citer le nom des patrons utilisés ou en conseiller de similaires auraient été peut-être bienvenu.

Interface

Pour ce, je vous renvoie encore une fois à mon précédent article. Je rappellerai juste que le cours peut bien sûr être visionné sur un ordinateur, mais également sur une tablette et un smartphone, les deux premiers étant plus pratiques pour la navigation.

Conclusion

Malgré le problème des raccords cités plus haut, je conseillerais ce cours à une personne qui vient d’acquérir une surjeteuse et qui souhaiterait coudre du jersey. Comme je l’ai déjà dit plus haut, j’aurais été ravie de bénéficier d’un tel cours lorsque j’ai eu ma surjeteuse, car cela m’aurait fait gagner du temps.

Pour débuter avec une surjeteuse et les tissus maille, le combo gagnant à mes yeux est celui-ci :

Par ailleurs, Coudre les hauts en jersey est un cours tout à fait inédit dans le monde francophone. Le concurrent direct de Makerist, Artesane, ne propose pas pour l’instant de cours similaire.

A très bientôt !

Mademoiselle Bli

P.S. : vous trouverez un second avis sur ce cours  chez Marie 😉

 

 

Publicités

7 réflexions au sujet de « Nouveau cours sur Makerist : Coudre les hauts en jersey »

  1. Je me suis fait la même réflexion que toi sur la sécurisation des coutures. Moi je fais toujours un petit noeud pour ne pas que mon surjet ne se défasse (mais je pensais que c’est parce que je fais un surjet à 3 fil et qu’elle en utilise 4, du coup j’imaginais que ça tenait mieux…)

    J'aime

  2. Merci pour ce topo détaillé ! De mon côté je préfère encourager le Made in France et les chouettes entrepreneurs qui se lancent (mais je réalise que la question ne se posent pas pour toi qui n’est ni en France ni en Allemagne Haha)
    Et il y a bien un cours sur le jersey chez Artesane, c’est Marie qui l’anime 😉
    Bonne soiree 🙂
    Camille

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis coincée entre l’Allemagne et la France 😂
      Oui, je savais pour le cours de Marie, mais c’est juste pour coudre du jersey avec une MAC traditionnel. J’aimerais tester un cours sur Artesane, mais jusqu’à maintenant rien ne m’intéresse dans leur catalogue. Je trouve aussi la liste de leurs professeurs un peu trop « people » à mon goût.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s