Couture

Mon rêve de robe longue en jersey… Première expérience avec « Fashion Style »

Fashion_Style_2015_3_Robe_20_Mademoiselle_Bli_6

S’adonner à la couture a un côté obsessionnel et souvent, il faut bien le reconnaître, complètement futile pour certaines d’entre nous. En témoigne, mon top en jersey, dentelle et soie… J’en rêvais depuis longtemps, mais en avais-je réellement besoin ? Et ne parlons pas de mes trois Ondée… Il m’arrive de penser que je ferais mieux de recommencer à acheter des vêtements plutôt que de les coudre, car je dépenserais moins d’argent.

Fashion_Style_2015_3_Robe_20_Mademoiselle_Bli_1

Bref, en attendant de devenir raisonnable, je vous présente aujourd’hui une nouvelle obsession : la robe longue en jersey. L’envie est née il y a quelques mois lorsque j’ai découvert la Delphi Layered Maxi Dress de Named. Mais ce patron, je ne l’ai jamais commandé. Je me disais que je pourrais sans doute trouver un modèle qui me conviendrait tout autant dans mes magazines de couture. J’ai d’abord pensé à la robe Océan de La Maison Victor. Et puis il y a quatre semaines, j’ai acheté le Fashion Style n° 3 (voir l’article de La Bobine pour un descriptif de ce numéro) et je suis littéralement tombée amoureuse de la robe n° 20 :

Fashion_Style_2015_3_Robe_20

Autant annoncer la couleur tout de suite, j’ai cru un moment ne jamais y arriver… Mis à part pour la jupe Sydney, je n’avais plus pratiqué les magazines de couture depuis des années. Il me fallait d’abord intégrer la logique du Fashion Style, bien différente de Burda.

Les préparatifs

Le tissu : J’ai choisi un jersey viscose de The Sweet Mercerie. 2,50 m ont été largement suffisants. Je suis vraiment ravie d’avoir choisi ce tissu. Il est très doux et confortable et son tombé convient parfaitement à ce type de robe. Par ailleurs, il n’est quasiment pas transparent.

Le choix de la taille : le patron convient pour une stature de 172 cm. La gradation commence au 36 et va jusqu’au 48. D’après la grille, mes mensurations (86-70-92) correspondent plus ou moins à la plus petite taille (83-67-92). Au niveau de la hauteur, je mesure 165 cm. J’ai lu à divers endroits que les modèles taillaient grand, on verra plus loin que c’est en effet le cas 😉

Le décalquage : Première surprise, sur la planche, la gradation commence au 34 et s’arrête au 46. Les indications sont en allemand. Ce n’est pas très grave pour une couturière aguerrie, mais j’imagine qu’une débutante pourrait être facilement désarçonnée… La planche est maniable et tient sans problème sur une table et les lignes sont bien plus simples à décalquer que chez Burda ou Ottobre.

La coupe et l’entoilage : J’ai ajouté 1 cm de marge au contour de toutes les pièces (les marges ne sont pas incluses). Je n’ai rien compris aux consignes du magazine, car les surplus varient en fonction du type de couture : par exemple « 2 cm pour la tête de manche et vers l’épaule jusqu’à 3 cm »… Hum. J’ai connu plus simple que de couper dans du jersey viscose. J’ai un peu galéré pour les bretelles, car ce sont des pièces très fines et courbes. Le patron comporte plusieurs éléments à entoiler : le dos des bretelles et les parementures dos et devant. J’ai utilisé de la Vlieseline G785.

Fashion_Style_2015_3_Robe_20_Mademoiselle_Bli_7

La réalisation

Les explications sont relativement abstraites, car elles renvoient à des lettres qui figurent non pas sur la planche de patron, mais uniquement sur le plan de coupe. Il faut donc s’y référer en permanence puisque ces lettres n’ont pas été reportées sur les pièces décalquées… J’espère que vous avez compris…

Il n’y a pas de schéma explicatif. Néanmoins, les explications renvoient régulièrement aux pages liminaires du carnet d’explications. Celles-ci présentent dans les détails des techniques de base telles que « Monter les manches », « Surpiquer à ras »…

Les explications ne sont vraiment pas aisées à comprendre. Avec tous ces renvois (lettres repères, pages liminaires), on perd très facilement le fil. Dans un premier temps, j’ai suivi le cheminement proposé à la lettre, mais je m’en suis très vite détachée afin d’éviter que ma robe ne soit un échec… Le montage des bretelles est resté pour moi un mystère. Quant à la réalisation des fentes latérales, elle ne sont pas du tout expliquées.

A suivre, je vous prépare un tuto pour le montage des bretelles et la mise en place des fentes latérales.

Edit du 26/07/2015 : Le pas à pas est publié 😉 N’hésitez pas à me contacter si vous ne comprenez pas tout.

Fashion_Style_2015_3_Robe_20_Mademoiselle_Bli_5

Les modifications

Je n’ai réalisé qu’une seule fente, car je trouve que c’est plus élégant et en même temps plus sexy 😉

J’ai réduit la hauteur du buste de 5 cm et par conséquent, j’ai diminué la largeur des jupes devant et dos de 2 cm de chaque côté.

J’ai supprimé les coulisses de taille pour l’élastique en adoptant cette technique issue du livre Un été couture de La République du Chiffon :

Un_ete_couture_Copyright_Republique_du_chiffon_extrait

Le résultat

Points négatifs :

J’aurais dû réaliser une toile du corsage, car le décolleté est un peu trop grand. Il a tendance à bailler et la fente poitrine tombe un peu bas.

Je n’aurais pas dû raccourcir le haut de 5 cm, car le corsage ne blouse pas assez à mon goût. 2 cm auraient sans doute été suffisants.

La prochaine fois, je réaliserai les bretelles dans un tissu chaîne et trame et non en jersey afin de renforcer leur tenue.

Fashion_Style_2015_3_Robe_20_Mademoiselle_Bli_8

Points positifs :

C’est un modèle à la fois élégant et très agréable à porter. J’en veux d’autres ! Certes, il y a ce problème de décolleté trop grand, mais étant donné que j’ai une petite poitrine, mon corsage reste tout à fait décent 😉

J’ai beaucoup appris sur la couture du jersey avec cette robe. Notamment au niveau de la gestion des surpiqûres afin que celles-ci soient bien régulières. La majeure partie des coutures ont été réalisées à la machine à coudre traditionnelle. J’ai utilisé la surjeteuse pour les coutures latérales et milieu devant.

Fashion_Style_2015_3_Robe_20_Mademoiselle_Bli_3

A qui est destiné ce patron ?

Le niveau de difficulté indiqué est moyen (2/3). Personnellement, je conseillerais ce modèle aux couturières « autonomes » ayant par exemple l’habitude de coudre du Burda. Même si je n’arrête pas de répéter que la couture est affaire de patience et de précision, je dois bien reconnaître que ce modèle requiert une attention particulière lors de l’assemblage du corsage : montage des liens, des bretelles, des parementures.

A très vite pour le tuto du montage des bretelles et la réalisation de la fente !

Edit du 26/07/2015 : Lien vers le pas à pas.

Mademoiselle Bli

Publicités

16 réflexions au sujet de « Mon rêve de robe longue en jersey… Première expérience avec « Fashion Style » »

  1. « Bref, en attendant de devenir raisonnable » … tu as résumé l’état d’esprit d’un certain nombre de couturières !
    J’imagine que c’est parce que nous cousons aussi pour maîtriser des techniques, des matières et parce que la couture est devenue notre passion… Oui, une passion, donc par définition, cela ne nous pousse pas à devenir raisonnable ! Je trouve aussi que l’argument économique devient de moins en moins valable !
    Sinon la robe est très réussie, et le décolleté tout en subtilité (et pas choquant du tout). Encore une jolie réalisation !

    Aimé par 2 people

  2. Qu’est-ce que tu as bien fait de t’acharner !! Elle est tellement jolie cette robe !!! Et elle te va super bien !!! Je me demande à quel point ce petit détail de col lavallière a été le point de départ de ton coup de foudre pour ce modèle ?!! Et ce tissu … juste magnifique !! Rien qu’à le voir sur les photos, on sent sa souplesse !!! Très jolie combinaison !!!

    Aimé par 1 personne

      1. Tu t’en es finalement bien sortie et tes remarques vont m’aider 🙂
        J’espère que ça ira, mais j’ai vu que les modèles sont pour grandes statures alors que je mesure 1,62. Des modifications en perspective 🙂
        J’ai aussi vu ton me-made-may et je suis impressionnée 🙂

        J'aime

  3. Tu as bien fait de persévérer, elle est superbe cette robe et ce tissu doit être tellement agréable porter!! Je suis d’accord avec toi, une seule fente sur le côté, c’est plus joli!! encore une très belle réalisation!! Et pour ce qui est du fait d’être raisonnable, je crois qu’avant tout, c’est le plaisir de coudre qui nous guide (mais parfois notre compte en banque nous rappelle à l’ordre!!). 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s