Couture

Une Réglisse sans élastique : épisode 1. En clôture, mes réponses au « Liebster Award ».

Mademoiselle_Bli_Deer_and_Doe_Reglisse_sans_elastique_1

Aujourd’hui, parlons de « Pattern Hacking », pratique visant à « détourner » un patron… C’est une expression qui existe peut-être depuis longtemps, mais je ne l’ai découvert que tout récemment en me baladant sur Instagram. By Sandra’s Hand vous en donne une définition très complète dans cet article. Tout comme elle, c’est une démarche que j’applique souvent : en témoigne ma Clover Dress revisitée, ma version de Myrcella.

Mademoiselle_Bli_Deer_and_Doe_Reglisse_sans_elastique_2

Donc, vous l’aurez compris, je vous présente aujourd’hui une variation autour de la fameuse robe Réglisse de Deer and Doe.

Cet article sera publié en deux parties. En bref :

  1. Présentation de ma nouvelle Réglisse et des modifications effectuées – Renvoi au Sew-Along du blog de Deer and Doe – Liebster Award suite à ma nomination par le duo d’Ateliers Vila.
  2. Tuto personnel pour affiner/ajuster la largeur du corsage et réaliser un nouveau col. Pour voir la partie 2 : cliquez ici.

Mademoiselle_Bli_Deer_and_Doe_Reglisse_sans_elastique_3

La robe Réglisse, je l’ai toute de suite aimée. Bien plus que la Belladone, la Sureau, la blouse Datura… Il faut dire que j’ai toujours eu un faible pour les cols cravate ou lavallière. Voici ma première réalisation qui date de quelques années déjà :

Mademoiselle_Bli_Deer_and_Doe_Reglisse_la_premiere

Même si mon entourage apprécie beaucoup cette robe, elle ne me satisfait qu’à moitié. Pourquoi ? Il y a plusieurs raisons :

  1. La taille et les pinces sont trop hautes.
  2. J’ai été obligée d’enlever l’élastique afin de gagner en confort au moment de l’enfilage. L’aisance n’était pas suffisante pour que le haut soit bouffant de manière harmonieuse. En fait, au lieu de réaliser la taille 36, j’aurais dû adapter le patron pour qu’il fasse une taille 38 à la taille…

Il y a quelques semaines, j’ai commandé une jolie viscose à pois chez Tissu Margaux (boutique Ebay que je vous recommande) pour en faire une robe. Et très vite j’ai pensé à Réglisse…

Mademoiselle_Bli_Deer_and_Doe_Reglisse_projet

J’avais donc prévu de…

  • Conserver la taille 36.
  • Couper le dos et le devant en un seul morceau.
  • Baisser les pinces poitrine.
  • Supprimer la ceinture et allonger le buste.
  • Ajuster la taille et monter une fermeture invisible sur le côté.
  • Modifier le col.

Mademoiselle_Bli_Deer_and_Doe_Reglisse_sans_elastique_4

Concrètement comment ai-je procéder ?

« Mauvaise nouvelle », la toile est une étape INDISPENSABLE dans ce cas-ci. Il faut la réaliser à partir du patron tel quel, sans tenir compte d’hypothétiques altérations. Ce premier test vous permettra d’évaluer si la hauteur de votre taille correspond à celle du patron, si les pinces sont trop hautes ou trop basses… Ensuite, en fonction de « ce qui ne va pas », vous pourrez procéder comme suis, si vous voulez obtenir le même genre de robe que moi 😉 Dans l’ordre, il faudra :

  1. Modifier le patron pour pouvoir couper le corsage en une seule pièce.
  2. Allonger le buste d’au moins la valeur de la ceinture prévue sur le patron initial, soit 3 cm.
  3. Baisser ou remonter les pinces si nécessaire.
  4. Ajuster la largeur du corsage.
  5. Modifier le col.

Pour les points 1 , 2 et 3 je vous renvoie directement au Sew-Along publié sur le blog de Deer and Doe. Cliquez directement sur les captures d’écran pour accéder à l’entièreté des articles correspondant au thème abordé.

Les points 4 et 5, ma contribution personnelle ;-), seront expliqués dans un prochain article. 

Copyright_Deer_and_Doe_2
1. Modifier le patron pour pouvoir couper le corsage en une seule pièce. Copyright Deer and Doe.
Copyright_Deer_and_Doe_3
2. Allonger le buste . Copyright Deer and Doe.
Copyright_Deer_and_Doe
3. Baisser ou remonter les pinces si nécessaire. Copyright Deer and Doe.


Liebster Award…

J’ai été nominée sur Instagram par le talentueux duo d’Ateliers Vila. Je les en remercie 😉

Je rappelle le principe :

  • Dévoiler 11 faits sur soi.
  • Répondre aux 11 questions posées par la personne qui vous a nominé.
  • Nominer 11 blogs qui comptent moins de 200 abonnés Facebook et /ou Instagram, mettre le lien vers leur blog et les informer de leur nomination. J’ai également choisi de nominer des profils Instagram.
  • Poser 11 questions aux heureux élus. Les miennes se résumeront à deux questions.
  • Informer la personne qui vous a nominé que vous avez rempli votre tâche.

11 révélations

  1. Je souhaiterais vraiment améliorer mon niveau d’anglais, que l’on peut définir comme moyen, à la fois pour mes loisirs, mais également parce que ce serait un atout dans ma vie professionnelle. J’ai peu de frustration dans ma vie, mais celle-ci en est une.
  2. Sur 4 ans, j’ai connu de fortes variations de poids : je suis passée de 48  à 70 kilos. Depuis quelques mois, j’ai stabilisé mon poids à 58 kilos. Je n’ai pas vraiment fait de régime, j’ai juste modifié mes habitudes : moins de féculent le soir, moins de pain de manière globale,  des quantités plus réduites (surtout le soir)… Et puis je me suis remise au sport après plus de quinze ans d’inactivité.
  3. J’ai pratiqué la danse classique pendant plus de dix ans et aujourd’hui, je voudrais me remettre au Modern Jazz, mais je n’ai pas suffisamment de temps.
  4. Je suis originaire de Corée du Sud. J’ai été adoptée à l’âge de 5 mois et demi.
  5. J’ai des goûts parfois à la fois très « élitistes » (musique classique, littérature du XIXème…) et très grand public (« Koh Lanta », « Nouveau look pour une nouvelle vie », « Cauchemar en cuisine »…)
  6. J’aime le second degré : regarder des clips des années 80, visionner certains nanars
  7. Sans devenir complètement intégriste, je privilégie une alimentation de saison, le plus souvent biologique et locale. Mais il m’arrive aussi de manger des noix de coco et je ne pourrais pas me passer de mon orange pressée le matin.
  8. Je n’achète quasiment plus de vêtements et lorsque cela arrive, ce qui prime pour moi, ce n’est certainement pas le côté tendance de la pièce. J’investis le plus souvent dans des pièces intemporelles, bien coupées, dans des tissus de qualité. La traque des étiquettes est une véritable obsession lorsque je fais du « shopping ».
  9. Par contre, je suis accroc aux chaussures. Malheureusement (ou heureusement), mon pied large m’empêche d’assouvir toutes mes envies et bien souvent, je suis obligée de privilégier le confort à l’esthétisme 😦
  10. J’adore cuisiner. Je suis une grande gourmande avide de découvertes. Tantôt; je vais réaliser une mayonnaise maison ou manger du ris de veau ; tantôt, je m’inspirerai de la cuisine vegan ou végétarienne en réalisant par exemple une panna cotta végétale
  11. A mes yeux, mes études en histoire de l’art et archéologie ne m’ont pas formée à un métier spécifique : je préfère dire que j’ai étudié l’histoire de l’art ou l’archéologie plutôt que de dire que je suis historienne ou archéologue. Selon moi, ma formation m’a surtout fourni un bagage intellectuel et culturel.

Les 11 questions d’Ateliers Vila

N.B. Le duo m’a bien facilité la tâche, car ce sont des questions fermées.

  1. Ta matière de tissu préférée ? Sans conteste, la baptiste de coton.
  2. La cousette dont tu es le plus fière ? Je ne l’ai pas encore réalisée 😉
  3. Ta citation préférée ? Tomber pour mieux se relever.
  4. Tes prochaines vacances ? Nous n’irons sans doute pas très loin, car il est difficile pour mon compagnon de partir durant de longues périodes (il est indépendant). A priori, je dirais que nous irons prochainement passer quelques jours à la Mer du Nord. 
  5. Ta gourmandise favorite ? Le salé (les pâtes, le fromage, le saucisson…)
  6. Ton film préféré ? J’en citerai trois : Le Goût des autres. – Trop belle pour toi. – Le Seigneur des anneaux.
  7. Ton artiste favori (musique, art, …) ? C’est peut-être étrange, mais je n’ai jamais été fan de quiconque dans le domaine de la musique contemporaine. Mes goûts sont très éclectiques : je peux aimer des daubes comme des artistes très pointus. Dans le domaine de l’art, de la musique classique et de la littérature, c’est pareil. J’ai des préférences, mais pas de grand favori.  
  8. La recette que tu fais le plus souvent ? L’osso bucco à la milanaise.
  9. Ton vêtement fétiche ? La robe. 
  10. Ton outil indispensable pour toutes cousettes ? Ma machine à coudre, bien évidemment 😉 et mon somomètre
  11. Ton plus beau souvenir d’enfance ? Les Saint-Nicolas. 

11 « nominations » (j’ai également décidé de nominer des profils Instagram)

  1. Les bidouilles de Junelle.
  2. Le Fil à la gratte.
  3. Mathilde au fil des heures.
  4. Fils bobines chiffons.
  5. Deux trois points.
  6. La Fabrique de C.
  7. Mes petites manies.
  8. Ariane sur Instagram.
  9. Couture in Love, sur Instagram.
  10. Sido_ga, sur Instagram.
  11. Charlou_s, sur Instagram.

Ma question 

Libre à vous de me raconter (sur votre blog ou sur Instagram) d’une part, pourquoi un jour, vous avez décidé de vous mettre à la couture (ou au tricot), et d’autre part, ce que cette pratique vous a apporté dans la vie.

A très vite, pour la suite du tuto : épisode 2.

Mademoiselle_Bli_Deer_and_Doe_Reglisse_sans_elastique_9

Publicités

25 réflexions au sujet de « Une Réglisse sans élastique : épisode 1. En clôture, mes réponses au « Liebster Award ». »

  1. Très belle cette Réglisse adaptée à ta sauce ! Et chouette cette nomination, j’ espère que beaucoup de lecteurs/trices découvriront ton blog et ton compte Instgram que je suis avec beaucoup de plaisir car 👍🏻 bon dimanche ingrid

    Aimé par 1 personne

  2. Très jolie robe, elle te va à ravir et c’est du sur-mesure, tu as la silhouette parfaite pour ce genre de robe joliment décolletée.
    Merci pour ta nomination et tes questions.
    J’ai toujours eu envie de savoir coudre parce que ma grand-mère paternelle me fabriquait en quelques coups de ciseaux et deux- trois couture des habits fabuleux pour mes Barbies et pour moi c’était magique. Mon père sait coudre à la machine mais il ne m’a jamais appris.
    Quand j’ai eu ma première fille, elle a reçu des tonnes de vêtements (première petite fille de la famille) très jolis mais pour un certains nombre, pas portables!! Car pas adaptés à la morphologie d’un bébé: encolure trop étroite, élastique de la taille trop serré, fermeture inadaptée (s’il faut tourner un bébé dans tous les sens et lui tirer sur les bras et les jambes pour enfiler un vêtement, c’est de la torture stupide!) ou inconfortable: une fermeture éclair, de grosses pressions dans le dos?! sachant qu’un bébé passe les 3/4 de son temps allongé sur le dos….
    Bref, j’ai décidé de prendre les choses en mains à la naissance de ma seconde fille: elle a porté des dizaines de bloomer faits maisons (et elle pourrait encore les mettre vu à quel point les élastiques étaient peu serrés). A un moment donné, je voulais même me lancer dans la création d’une ligne de vêtements pour enfants!! Mais je ne suis que prof’ d’anglais et j’ai 3 bambins qui ont besoin de leur maman car le papa a de longues journées et nuits de travail.

    La couture, m’apporte une grande satisfaction par rapport aux modèles pour enfants: en une heure, voire moins, je peux coudre une jolie robe pour mes filles qui va leur faire pousser des cris de joie.
    Mais c’est aussi beaucoup de frustration parce que je n’ai pas le temps de coudre tout ce que je voudrais (je manque d’audace aussi parce que je suis une trouillarde) et parce que la couture pour moi requiert plus de précision, de temps et de perfection et j’ai bien du mal à avoir tout ça entre les tâches ménagères, le travail, les enfants…et je suis quelqu’un qui est rarement satisfait…

    Tient, je vais te mettre le lien de mon vieux blog de mes débuts…

    Bonne continuation à toi, c’était vraiment un plaisir de voir toutes tes dernières coutures (vivent les vacances!) et c’est super de pouvoir discuter et partager avec toi!

    Grosses bises

    Ariane

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Mathilde pour ton enthousiasme 😀 Nous partageons déjà quatre choses : la couture, le tricot, une « passion » pour les animaux et maintenant une addiction aux chaussures 😉 Régulièrement, je dis à mon compagnon que si j’achète autant de chaussures, c’est pour moins les user et les garder plus longtemps 😛

      Aimé par 1 personne

  3. J’aime énormément ta version et comme d’autres l’élastique sur le patron original ne m’emballait pas vraiment… Je trouve que tes modifications la rende beaucoup plus saillante 🙂 Merci pour le clin d’œil, je prendrai le temps d’y répondre et cela fait plaisir de te connaître un peu plus ^^

    Aimé par 1 personne

  4. Très chouette version ta réglisse! J’avais le patron mais je l’ai échangé sans même l’avoir ouvert, il ne m’inspirait plus trop. Je sans naître une pointe de frustration… Comme quoi j’aurais du écouter mon copain, il garde absolument tout! (J’ai aussi été en histoire de l’art et archéo à l’ULG, mais n’ai pas été au bout, RE-frustration^^ )
    Bonne après-midi!

    J'aime

  5. Elle est très réussie cette réglisse, tu l’as vraiment bien adaptée à ta morphologie et à tes envies. Tu vas avoir beaucoup de plaisir à la porter!! Et puis, merci beaucoup pour cette nomination, je m’y attelle le plus rapidement possible, c’est sympa de se connaitre un peu plus!! Allez, je vais lire la suite…

    Aimé par 1 personne

  6. Très jolie réglisse et merci pour toutes tes explications de transformation. C’est sympa aussi d’en apprendre plus sur toi.
    Merci aussi pour ta nomination, je vais essayer de répondre à ta question.
    J’ai appris la couture à la main et la broderie à l’école en confectionnant des tabliers et chemises nuit! Puis en seconde il y a eu un cours facultatif de modélisme Couture. Cette année-là nous avons réalisé trois jupes dont nous faisions également le patron, c’est là que me viennent mes ambitions de m’habiller ainsi que mes enfants.
    Tout cela remonte à très loin car je suis beaucoup plus âgée que vous toutes. J’ai arrêté la couture pendant 12 ans car les vêtements étaient devenus beaucoup moins chers à acheter qu’à coudre, et les patrons n’étaient pas folichons! J’ai recommencé à m’y remettre il y a 18 mois en allant au salon créations et savoir faire où j’ai acheté un patron adulte de chaque créatrice qui avait un stand. Depuis je ne quitte plus ma machine et mes enfants ayant presque tous quittés la maison j’ai pu m’organiser un atelier dans l’une de leurs chambres.
    Merci de nous enchanter avec tes créations et de partager avec nous ton travail.
    Bonne soirée

    Aimé par 1 personne

  7. j’arrive des deer and doe addict et moi qui aime pourtant beaucoup les patrons deer an doe je préfère largement ta version à l’orginal et vu que tu nous donnes toutes les petites ficelles je suis maintenant tentée par ce patron… mais j’en ai d’autres en cours comme la bruyèer et la pavot alors je note.
    merci pour la découverte de ton blog que j’ajoute dans ma liste de favoris à suivre.
    Marie

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s