Couture·Non classé

Sur le thème de la Clover Dress de Papercut Patterns…

MademoiselleBli_Papercut_cloverdress_global

Suivre un patron à la lettre, ce n’est pas dans mes habitudes et ce, quasiment depuis mes premiers pas dans le domaine de la couture. Il faut dire qu’à l’époque, mon budget « loisirs créatifs » était bien plus réduit que celui d’aujourd’hui. Lorsque j’avais un patron, je l’exploitais donc au maximum en l’élargissant, en l’affinant, en créant des plis, en modifiant la forme des manches…  J’agissais avant tout par « instinct » en m’aidant, pour les aspects techniques, d’un vieux livre Burda et du site Coupe Couture.

MademoiselleBli_Papercut_cloverdress_global2

Avec le recul, je pense que cette période, même si elle pouvait être frustrante par certains côtés, a été très formatrice. Les circonstances m’ont poussée à prendre des risques. Depuis que j’ai ouvert ce blog, il m’arrive souvent de repenser à ces débuts… Je n’ai malheureusement rien conservé de cette époque (j’ai connu de grandes variations de poids sur quelques années et j’ai tout jeté).

MademoiselleBli_Papercut_cloverdress_1

Trêve de « psychanalyse », revenons à mon interprétation de la Clover Dress. Il s’agit d’une création de la styliste néo-zélandaise Brooke Tyson. Depuis l’année dernière, cette robe est disponible sous la forme d’un patron, grâce à une collaboration avec Papercut Patterns. Je l’ai acheté dès sa sortie. Ce sont les versions blouses, si délicates, qui m’ont d’abord séduites. Mais ce patron a connu un énorme succès sur la blogosphère et je dois bien avouer que je suis très vite arrivée à saturation. Laissons le dormir quelques mois, me suis-je dit.

MademoiselleBli_Papercut_cloverdress_croquis

Le mois dernier, j’ai dessiné le croquis ci-dessus sans jeter un coup d’œil à la planche de patron. A l’origine, je pensais que les modifications que je souhaitais faire seraient assez basiques :

  • Couper les différentes pièces composant le devant sur le pli et non en deux parties distinctes.
  • Ajouter une doublure.
  • Finir le col avec une parementure et non avec un biais pour faciliter la pose de la doublure et l’insertion d’un passepoil.
  • Ajouter une fermeture éclair invisible.

MademoiselleBli_Papercut_cloverdress_planchedepatron

Lors que j’ai vu la planche de patron, j’ai réalisé que cela ne serait pas si simple, car d’une part, la forme de la robe s’apparente à une corolle qui commence à s’évaser non pas à partir de la taille, mais directement sous la poitrine. Et d’autre part, la coupe des empiècements du buste est légèrement galbée… J’ai donc « aplati » la partie supérieure du corsage afin d’obtenir un triangle unique et redessiner les lignes des milieux dos et devant ainsi que celles des côtés pour supprimer la forme corolle qui ne convenait pas du tout à ma morphologie. N.B. Vous avez le droit de me dire que vous n’avez rien compris à ce paragraphe 😉

Après toutes ces modifications, réaliser une toile était donc plus que nécessaire. A mon grand soulagement, la coupe était bonne dès la première tentative. Je pense que les modifications que j’ai réalisées au niveau de l’empiècement du buste n’aurait pas fonctionné si j’avais eu une plus forte poitrine 😉

MademoiselleBli_Papercut_cloverdress_2

Le tissu que j’ai choisi ne m’a pas facilité la tâche. Le raccord des carreaux m’a donné la migraine… Au final, c’est loin d’être parfait, mais le bilan est tout à fait satisfaisant : le dos est quasiment parfait, les côtés sont corrects et le devant aurait pu être mieux tant au niveau de la symétrie que des raccords. La matière, un lainage un peu mou, a exigé un traitement particulier. J’ai mis de la Vlieseline Stabilmanche sur les bords de l’encolure et du raglan afin de les « rigidifier ». J’ai également thermocollé les surplus de couture au niveau de la fermeture éclair invisible ainsi que des ourlets (manches et bas de la robe). Enfin, la pose du passepoil en V s’est par contre faite sans souci : il faut juste ne pas hésiter à cranter les surplus de couture au niveau de la pointe !

En conclusion, je suis très contente de cette petite robe malgré ces petits défauts. Elle est parfaite pour ce début de printemps. Point non négligeable, je l’ai entièrement doublée avec un pongé de soie, ce qui la rend très confortable à porter. Les ourlets du bas de la robe et ceux des manches ont été réalisés à la main. Quant à celui de la doublure, je l’ai terminé par un biais assorti au tissu principal.

MademoiselleBli_Papercut_cloverdress_4Cette réalisation s’inscrit totalement dans le cadre du défi Un patron, un coupon auquel je participe. Le but est de ralentir (idéalement supprimer) sa consommation en matière de tissus et de modèles en exploitant ce qu’on a déjà dans son stock, ce qui dans mon cas est très très très difficile (voire impossible ?)

UnpatronuncouponLedéfi

Récapitulatif :

Patron : Clover Dress de Papercut Patterns.
Difficulté : Je n’ai pas suivi les instructions vu toutes les modifications que j’ai réalisées. Sinon, je pense qu’il s’agit d’un patron accessible aux débutantes ayant déjà quelques derrière elle.
Taille réalisée : XS.
Tissus : Lainage à carreaux et pongé de soie, les deux achetés chez Cousette.
Satisfaction : 8/10.
Portabilité : 10/10.

Publicités

12 réflexions au sujet de « Sur le thème de la Clover Dress de Papercut Patterns… »

  1. elle est superbe ta robe, bien mieux que l’originale. Le passepoil donne une touche d’élégance discrète et le tissu est super bien assorti. Bravo, elle est vraiment belle !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s